La criée des ames

Le fronton de l’Eglise de Conques, représente le jugement dernier et la pesée des âmes, scène très courante à l’entrée des églises romanes et qui ne sont jamais avares de détails terribles pour les âmes damnées.

On se croirait ici dans un marché, une criée, ou les âmes sont négociées aux enchères et par lot, véritable bien de consommation et matière première que se dispute le paradis et l’enfer!

2017.10.23- 040_Conques.jpg.jpg

2017.10.23- 046_Conques.jpg.jpg

Une réflexion sur « La criée des ames »

Les commentaires sont fermés.