Une maison bleue

Cette chanson de Maxime le Forestier est considérée par beaucoup comme l’hymne francophone à la vie en communauté et aux valeurs des années 1970 et des groupes hyppies.

Si aujourd’hui la crise frappe durement les gens; certaines initiatives collectives et de proximité tentent de répondre à cette situation par plus de solidarité et d’espace partagé. C’est le cas au quartier maritime, progressivement transformé en jardin potager communautaire.

maisonbleue.JPG

maisonblue2.JPG

Publicités

4 réflexions sur « Une maison bleue »

  1. Les difficultés de la vie sont moins lourdes à porter quand on peut les partager avec d’aures. Il faut encourager ces initiatives de jardin collectifs.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.